C’est exactement ce qui s’est produit dans le Ghana rural lorsque la Société minière Endeavour a cherché à extraire le minerai d’or situé à Nzema. Compte tenu de la géologie de la région, le moyen d’extraction le plus efficace était considéré comme l’exploitation à ciel ouvert, ce qui serait dangereux pour ceux qui vivent dans le village voisin de Salman.

Les négociations pour la réinstallation faisaient partie intégrante de l’approbation de l’exploitation minière et se sont déroulées sur une période de deux ans, commençant en 2008 et se terminant par la signature de l’accord de réinstallation en mai 2010 et d’un protocole d’accord subséquent en octobre 2010.

Ces documents, en plus du plan d’action de réinstallation, sont devenus le modèle de réinstallation du nouveau canton de Salman, qui impliquait la réinstallation de 2 200 personnes sur un nouveau site de 250 acres à un kilomètre de la mine.

Endeavour a choisi d’utiliser la technologie des briques Hydraform car les blocs de construction sont plus froids et plus résistants que les blocs de ciment les plus couramment utilisés. De plus, comme le prix d’achat de l’équipement de fabrication de blocs comprend la formation, les habitants ont reçu des instructions sur le processus de fabrication de briques ainsi que sur l’entretien de l’équipement de fabrication de blocs, contribuant ainsi à créer une industrie locale durable. Naturellement, l’équipement a été donné à la communauté après l’achèvement du projet de construction.