Hydraform

Promouvoir l'éducation en Afrique

L'école secondaire en cours de développement dans le nord de l'Ouganda par la Compagnie de Jésus a parcouru un certain chemin depuis notre premier rapport.

Détails du projet

Promouvoir l'éducation en Afrique

L’école secondaire en cours de développement dans le nord de l’Ouganda par la Compagnie de Jésus a parcouru un certain chemin depuis notre premier rapport.

La section ougandaise de la Compagnie de Jésus développe et construit une école secondaire moderne située près de la ville de Gulu, à quelque 355 km au nord de la capitale du pays, Kampala. Il s’agit d’un projet en trois phases développé en fonction des flux de fonds provenant de divers donateurs, notamment des fondations et des particuliers aux États-Unis, des diplômés d’un collège basé dans le Wisconsin et un certain nombre d’organisations en Europe.

L’école a été conçue pour accueillir 1 200 garçons et filles, attirant des élèves de toute la région et hébergeant des pensionnaires. Sont également inclus dans les plans le logement de la faculté, une résidence jésuite et deux couvents pour les sœurs.

Il est construit en utilisant le système de construction Hydraform (HBS) et en est maintenant à ses étapes finales, et l’achèvement des infrastructures majeures est prévu d’ici 2017. Selon la Société, HBS a été choisi pour son avantage comparatif par rapport aux matériaux de construction conventionnels, son respect de l’environnement, et sa rentabilité.

Un facteur important qui a influencé le choix de la méthodologie de construction a été la nécessité pour l’école d’être sensible à l’environnement et à la culture. Les blocs de ciment de sol Hydraform correspondent à ce profil car il n’est pas nécessaire de couper les arbres pour les brûler pendant le processus de durcissement – ce qui est accompli avec une combinaison d’eau et de lumière du soleil.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les communautés du nord de l’Ouganda, principalement la sous-région d’Acholi. Le projet emploie environ 100 travailleurs réguliers, bien que plus de 500 aient été employés (directement et indirectement) depuis le début du projet.

De plus, en cours de route, plus de 100 jeunes ont été formés à la production de blocs, aux travaux artisanaux, à l’électricité, au soudage et à la fabrication de métaux.

Une fois le projet terminé, l’école conservera une petite équipe qui continuera à produire des blocs à des fins professionnelles aussi longtemps que dureront les deux machines. Et, compte tenu de la conception robuste des machines Hydraform, cela pourrait durer encore 20 ans ou plus.

Shopping Basket